Aller au contenu principal
Logo Concertgebouw Brugge
Logo Concertgebouw Brugge

Junge Deutsche Philharmonie

Mahler. Septième symphonie

Belgische première

cet événement fait partie de

Generatie aan zet

musique
monumental
Chaire de poule
ven. 13 sept. 2024 -20.00
Prenez un abonnement au choix et recevez jusqu'à -50% de réduction
Concertzaal
Introduction par Klaas Coulembier 19.15
début 20.00
fin prévue 22.15
Voor iedereen vanaf 14 jaar

Standard 23,00 € - 38,00 €

Réduction -35 a. 15,00 € - 24,70 €

Réduction -26 a. 11,50 € - 19,00 €

Tous les prix incluent les frais de réservation.

Un concert d’ouverture par une formation aussi jeune que brillante

Découvrez la force novatrice de la Junge Deutsche Philharmonie, qui regroupe les étudiants de la génération Z les plus prometteurs des conservatoires allemands. Cet orchestre pétillant, promis à un bel avenir, s’attaque à la Septième symphonie de Mahler, une exploration intrigante d’ombres acoustiques et d’effets de clair-obscur. Lucia Ronchetti accompagnera Mahler avec son Studio di ombra, un carnaval virtuose et bluffant de sons qui vous laisseront sans voix !

programme

Gustav Mahler (1860-1911)
Symphonie n° 7 , dite « Chant de nuit »

Lucia Ronchetti (1963)
Studio di ombre. Notturno for wind orchestra and percussions

Gustav Mahler (1860-1911)
Symphonie n° 7 , dite « Chant de nuit »

Lucia Ronchetti (1963)
Studio di ombre. No

artistes

Junge Deutsche Philharmonie : orchestre
Jonathan Nott : chef d’orchestre

ven. 13 sept. 2024 -20.00
Prenez un abonnement au choix et recevez jusqu'à -50% de réduction
Concertzaal
Introduction par Klaas Coulembier 19.15
début 20.00
fin prévue 22.15
Voor iedereen vanaf 14 jaar

Standard 23,00 € - 38,00 €

Réduction -35 a. 15,00 € - 24,70 €

Réduction -26 a. 11,50 € - 19,00 €

Tous les prix incluent les frais de réservation.
Conférence Caroline Vrijens

Conférence Caroline Vrijens

Conférence Caroline Vrijens
L’art surprend, il touche, et surtout : il soulève des questions. Mais dans un contexte sûr, où tout cela est rendu possible. C’est ce qui explique l’importance de (vivre) l’art, mais nous allons plus loin encore : l’art est un droit, particulièrement pour les jeunes. L’art permet aux enfants et aux jeunes de se trouver, de s’émanciper et de découvrir le monde. Caroline Vrijens, commissaire flamande aux droits de l’enfant et philosophe de la saison, livre un vibrant plaidoyer pour le droit à l’art et à la culture.