Aller au contenu principal Flèche droite
Bienvenue! Lisez dans notre FAQ comment nous vous accueillons chaleureusement et en toute sécurité !
menu
menu
Semaine Icône Reich

Semaine Icône Reich

DRUMMING

Une figure rythmique, douze temps. Il n’en fallait pas plus au compositeur américain Steve Reich pour composer une pièce d’environ une heure. Drumming (1970-71) fut non seulement un modèle de concentration minimaliste, mais également une des œuvres-clés de ce genre, la musique minimaliste, qui souffla un vent nouveau dans le monde de la musique contemporaine américaine à partir du milieu des années soixante. Reich trouva les ingrédients de base de sa pièce pour neuf percussionnistes et quatre chanteurs au Ghana, où il étudia les techniques de percussion d’Afrique de l’Ouest. Avec sa technique caractéristique du phase-shifting (déphasage), il fait jouer ensemble deux ou plusieurs instruments, pour ensuite faire accélérer légèrement l’un d’entre eux, créant ainsi un chevauchement et l’apparition de nouvelles entités rythmiques et harmoniques. Il en résulte un rituel obsessionnel et envoûtant, qui a le pouvoir d’amener l’auditeur à la transe ou l’extase et de lui faire perdre toute notion du temps.

ICÔNE REICH

  • L’Américain Steve Reich est considéré comme un des plus grands compositeurs encore vivants, il a étudié chez Luciano Berio et Darius Milhaud
  • Drumming est une pièce charnière dans son œuvre
  • C’est une des œuvres-clés de la musique minimaliste, basée sur la répétition et la variation – caractéristique typique de ce style de musique classique contemporain
  • L’ensemble de la pièce est construit à partir d’un seul motif rythmique constitué au total de huit notes et quatre soupirs, écrit pour piccolo, soprano, alto et différents instruments de percussion
  • L’interprétation de Drumming peut durer de 55 à 84 minutes, dans la mesure où les musiciens déterminent eux-mêmes le nombre de répétitions

En collaboration avec Cera

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations

  •  *