En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts et de rendre votre expérience de navigation encore plus agréable. OK / Plus d’informations

Concertgebouw Brugge

  • Nederlands NL
  • Français FR
  • English EN
Liste d'envies0

Social media

Agenda

A partir de ven. 01.12.17
  • Atelier - Chorals de Noël baroques

    Le Magnificat de Bach que nous connaissons aujourd’hui est une composition compacte et vigoureuse de musique festive. Mais à sa création, l’œuvre était totalement différente. Bach ajouta en effet à des moments tactiques quatre laudes, de petits morceaux avec lesquels il renvoie à la fête de Noël. Au cours de cet atelier en la magnifique église Begijnhof, le public abordera ce répertoire avec les chanteurs du Collegium de Dunis et leur chef Ignace Thevelein. Il y a une répétition à 20h00 au Concertgebouw le 30 novembre.… Lisez plus

  • Vox Luminis

    Le premier Noël de Bach à Leipzig fut une grande responsabilité. En sa qualité de nouveau cantor de Saint-Thomas, il déploya sa musique alors la plus impressionnante. Un fait remarquable, car durant sept mois, il avait écrit et interprété une à deux nouvelle(s) cantate(s) par semaine. Et pour cette fête de Noël, il devait faire ses preuves dans une ville qui, depuis la récente fermeture de sa maison d’opéra, restait sur sa faim en matière de divertissements musicaux. Le Magnificat offre donc un drame majestueux à une échelle compacte, du moins dans la dernière version de Bach avec trompettes de cérémonie. C’est au tour de Vox Luminis, nouvel ensemble en résidence au Concertgebouw, de faire bonne impression. Il instaurera une parfaite atmosphère de Noël, avec le Magnificat de Kuhnau, une œuvre que Bach a très probablement dirigée. D’Allemagne du Sud, on entendra encore une cantate de Pachelbel, aujourd’hui surtout connu pour son Canon, mais en son temps célèbre pour ses talents d’organiste. Sans chef, Vox Luminis s’immerge ce soir davantage encore dans la musique.… Lisez plus

  • Expositions de photos dans le centre-ville de Bruges

    Bruges accueillera durant les semaines les plus sombres de l’année la cinquième édition de son festival de photographie, avec des expositions captivantes et une riche programmation annexe. Brugge Foto est un événement unique proposant des expositions dans dix superbes lieux du centre-ville de Bruges. Ces lieux dessinent un joli parcours aisément faisable à pied. Ce festival, qui témoigne de la grande diversité dans le monde de l’image photographique, s’intéresse particulièrement aux récits documentaires, aux essais photographiques, à la photographie conceptuelle contemporaine et aux interactions avec d’autres médias. Plus de quarante photographes de Belgique et d’ailleurs, célébrités ou talents naissants, y exposeront leurs projets.… Lisez plus

  • Exposition par Christian Rizzo

    Le commissaire Christian Rizzo compose un parcours d’exposition en prenant pour fil conducteur le corps en mouvement ou en transformation. Avec Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, il sélectionne des installations film et vidéo. Il se concentre ensuite sur l’œuvre du photographe et réalisateur SMITH (Dorothée Smith), convoquant des métamorphoses poétiques liées au genre. Il présente enfin une sélection de sa propre œuvre plastique, en collaboration avec l’artiste taïwanais Iuan Hau Chiang.… Lisez plus

  • Christian Rizzo / ICI – CCN Montpellier

    Londres, fin des années 1970. Si le disco à paillettes joyeusement swinguant vit ses heures de gloire, une culture musicale plus sombre se développe aussi. Le chanteur Ian Curtis du groupe Joy Division propose ainsi une musique poétique et sombre sur laquelle on danse de façon électrique, anguleuse et trépidante. Comment le disco, le post-punk et le new wave ont-ils pu s’épanouir simultanément ? Peuvent-ils se rencontrer dans un même corps ? Dans son captivant travail de groupe Le syndrome ian, Christian Rizzo cherche une réponse à ces questions, pour l’occasion sur un plancher de danse doré.… Lisez plus

  • Vania Vaneau

    À travers la transe et des métamorphoses multiples, la chorégraphe Vania Vaneau analyse avec le guitariste Simon Dijoud les états mentaux et physiques qui définissent un individu. Chaque homme est composé d’un éventail de caractéristiques, à l’instar de la lumière blanche qui renferme toutes les couleurs. Blanc évoque des rituels païens et chamaniques et convoque l’atmosphère d’une cérémonie secrète et chargée...… Lisez plus

  • Film avec bande sonore live par Cercueil

    Puce Moment est un projet de Nicolas Devos et Pénélope Michel, les fondateurs du groupe de pop électro français Cercueil. Leur approche visuelle et sensuelle débouche sur des spectacles envoûtants mêlant musique, image et récit. Ils ont composé la bande sonore originale de plusieurs films de fiction, documentaires et ciné-concerts et depuis 2012, ils voyagent à travers l’Europe avec une bande sonore entièrement remaniée et jouée en live d’Eraserhead, le film culte de David Lynch, (1977).  … Lisez plus

  • Ballet de l’Opéra de Lyon

    Dans The Second Detail, le célèbre chorégraphe William Forsythe reconstruit le canon (du ballet) classique. Il le fait en fragmentant la danse, les lumières, l’espace et les bruitages. Les chorégraphies récentes de l’Italien Sciarroni – deuxième chorégraphe de ce diptyque – s’inspirent d’actions physiques surprenantes: danses populaires bavaroises, jonglage ou handball joué par des aveugles. Cette fois, il laisse les danseurs du célèbre ballet français tourner sur eux-mêmes à la manière d’une araignée et nous emmène dans leur sillage pour une expérience tournante effrénée.… Lisez plus

  • Sorour Darabi

    Que se passe-t-il lorsque l’on est issu d’un monde neutre et que soudain tout est genré ? Le farsi, langue maternelle de Sorour Darabi, ne comporte ni masculin, ni féminin, et peu importe – en tout cas grammaticalement – que l’on parle d’un homme ou d’une femme. Depuis que Darabi vit en France, il/elle évolue dans un univers où chaque mot est littéralement masculin ou féminin. Une problématique que le/la danseur/se iranien(ne) aborde dans un spectacle captivant et très personnel.… Lisez plus

  • Mor Demer

    Dans Oscillations, trois danseurs, s’inspirant de la vie des fonds marins, fusionnent en un même corps. Mor Demer prend le corail pour point de départ de nouvelles formes de solidarité, d’intimité et d’affection. Le langage cinétique de la chorégraphe israélienne se caractérise par la collaboration, l’effleurement et la transformation. Un flot d’images cinématographiques vous entraîne vers un univers partagé de solitude. On a déjà pu la voir danser dans des pièces de Meg Stuart, entre autres.… Lisez plus

  • Marlene Monteiro Freitas

    Marlene Monteiro Freitas est un phénomène dans l’univers international de la danse. Son extraordinaire endurance et son langage cinétique unique – dû à ses racines cap-verdiennes – font d’elle une chorégraphe exceptionnelle et audacieuse. Son travail se caractérise tout particulièrement par les rythmes souvent complexes et brisés de la musique et du mouvement. Jaguar montre un couple de joueurs de tennis à la dérive face à l’échec de leur relation. … Lisez plus

  • Marco Berrettini

    Le chorégraphe germano-italien Marco Berrettini a été couronné champion allemand de danse disco à l’âge de quinze ans. Depuis 1986, il réalise son propre œuvre, souvent controversé, sous la forme tour à tour de performances dans des musées, concepts totaux ou installations vidéo… Dans le mondialement applaudi iFeel2, Berrettini dissèque l’homme en confiant à ses danseurs, tels des marathoniens torse nu, le même thème à l’infini. L’étrange buisson argenté, la clarté crépusculaire bleutée et la musique pétillante font de ce duo un voyage surprenant.… Lisez plus

  • Latifa Laâbissi

    L’excentrique chorégraphe et danseuse française Latifa Laâbissi, issue de l’école de Merce Cunningham, a notamment dansé avec Boris Charmatz. Adieu et Merci est un hommage au rituel récurrent de chaque spectacle: les saluts. Dans ce solo, la scénographe Nadia Lauro laisse se mouvoir un magnifique rideau pourpre. Le décor coloré « animé » et les saluts chaleureux de Laâbissi transforment la scène en un fantastique tableau vivant.… Lisez plus