En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts et de rendre votre expérience de navigation encore plus agréable. OK / Plus d’informations

Concertgebouw Brugge

  • Nederlands NL
  • Français FR
  • English EN
Liste d'envies0

Social media

Agenda

A partir de sam. 06.02.16
  • Parcours-concert poétique

    « C’était la douleur / elle-même qui chantait / derrière un sourire », écrivait Federico García Lorca, sous des dehors joyeux, mais déchiré à l’intérieur. Il n’écrivait pas pour plaire, mais pour heurter le cœur et mieux le réconforter ensuite. Il nous a laissé des descriptions vivantes de l’Espagne authentique où la vie semble être une lutte instinctive entre l’amour impossible et la mort omniprésente. C’est comme si Lorca trempait sa plume dans le grand réservoir de la culture andalouse des Tsiganes et du flamenco, puis l’affinait avec des fantasmes frivoles. Pendant le parcours-concert Lorca, nous irons, en compagnie de la musique inspirée par les écrits du poète, en quête du « duende », l’âme sombre du flamenco, le sourire hésitant mêlé de larmes. Nous la trouverons dans la voix androgyne et ensorcelante de Gregory Frateur, dans l’envoûtant Eco del Reloj de Petra Vermote, à moins que ce ne soit dans la voix noyée de sang et de cendres d’Amparo Cortés ou encore dans les arrangements klezmer de chansons espagnoles et séfarades.… Lisez plus

  • ICKamsterdam – Emio Greco | PC

    Dans les deux pièces One et Two, Emio Greco et Pieter C. Scholten explorent l’utopie du synchronisme. Dans One, Emio Greco se confronte aux notes obsédantes du Boléro de Ravel. Cette musique est pour Greco et Scholten l’expression par excellence de thèmes comme le destin et l’anonymat. Porté par la persistance et les réponses des motifs entêtants fixés par la musique, Greco explore les limites du corps dansant. Two donne à voir plusieurs aspects de la dualité, et l’émergence de l’opposition et du rejet. Un duo où les danseurs montrent les conséquences inhérentes au partage d’un même espace.… Lisez plus

  • Ballet National de Marseille et ICKamsterdam – Emio Greco | Pieter C. Scholten

    EXTREMALISM – het lichaam in opstand / le corps en révolte est le nouveau cri d’Emio Greco et de Pieter C. Scholten. Un cri physique dans un paysage en crise. Le terme « extrémalisme » est une contraction d’« extrême » et de « minimalisme », un surnom pour le travail de Greco et Scholten. Extrême parce qu’ils explorent à l’envi le corps, le mouvement et la scénographie. Minimalisme parce qu’ils se préoccupent dans cette même recherche de l’essence des choses et de la simplicité. Dans EXTREMALISM, première grande coproduction du Ballet National de Marseille et d’ICKamsterdam, les danseurs de deux éminentes compagnies dansent ensemble, chacun avec leur matérialité spécifique et leur expérience du ballet et des formes de danse contemporaine. Que fait un corps dans une situation extrême ? Et comment survit-il dans des conditions minimales ? Bref, comment réagit un corps en crise ?… Lisez plus

  • Le classique pour les bébés

    Avec votre bébé, laissez vos pensées divaguer en écoutant Feldman, rêvassez avec Satie et réveillez-vous avec Bach ! Cherchez un endroit confortable et abandonnez-vous à la musique et… peut-être même au sommeil. Ce « concert endormi » vous plonge dans un univers de sons paisible et de musique silencieuse. Le pianiste Guy Vandromme joue avec une sobriété audacieuse. Ainsi se dévoile, entre immobilité et détente, un univers sonore où il fait bon errer, à la lisière du rêve et du sommeil. La musique alterne avec de courtes histoires. Somnoler dans les sonorités rêveuses, dormir à poings fermés au bout de cinq minutes, ou profiter avec tous vos récepteurs et vivre le tout bien éveillé ? Comme il vous plaira ! Nous prévoyons un environnement aux sons paisibles et toujours plus silencieux, éclairé seulement par des liseuses pour que vous puissiez profiter en toute quiétude de ce moment loin de toute obligations.… Lisez plus

  • Le classique pour les bébés

    Avec votre bébé, laissez vos pensées divaguer en écoutant Feldman, rêvassez avec Satie et réveillez-vous avec Bach ! Cherchez un endroit confortable et abandonnez-vous à la musique et… peut-être même au sommeil. Ce « concert endormi » vous plonge dans un univers de sons paisible et de musique silencieuse. Le pianiste Guy Vandromme joue avec une sobriété audacieuse. Ainsi se dévoile, entre immobilité et détente, un univers sonore où il fait bon errer, à la lisière du rêve et du sommeil. La musique alterne avec de courtes histoires. Somnoler dans les sonorités rêveuses, dormir à poings fermés au bout de cinq minutes, ou profiter avec tous vos récepteurs et vivre le tout bien éveillé ? Comme il vous plaira ! Nous prévoyons un environnement aux sons paisibles et toujours plus silencieux, éclairé seulement par des liseuses pour que vous puissiez profiter en toute quiétude de ce moment loin de toute obligations.… Lisez plus

  • Beethoven. Trios à cordes

    C’est plein de fierté que le jeune Beethoven présenta son Trio à cordes, opus 9, comme « la meilleure de mes œuvres » – mais il ignorait alors qu’il bouleverserait l’univers des cordes avec ses quatuors. Roel Dieltiens et ses partenaires musicaux vous guident à travers l’évolution artistique de Beethoven, du Trio, opus 3, en six mouvements, renvoyant encore au Divertimento, KV563, de Mozart, à celui en ut mineur en passant par le très ensoleillé Trio en sol majeur. Dans cette dernière œuvre, on sent déjà surgir la tempête et la tension du Quatuor à cordes, opus 18 n°4, dans la même tonalité hautement dramatique si caractéristique de Beethoven. Ce ne sont pas des œuvres de jeunesse, comme le confirment la forme complexe et achevée et la richesse mélodique. Ce n’est pas anodin si le biographe de Beethoven, Wilhelm von Lenz, décrit leur genèse comme « un moment d’inspiration raphaélesque pour le Michel Ange de la musique instrumentale ».… Lisez plus

  • Stabat mater

    La thématique dramatique de la Passion était, aux très théâtraux XVIIe et XVIIIe siècles, une des sources d’inspiration les plus évidentes en musique également. Outre les Passions, la mise en musique du Stabat mater, des Lamentations de Jérémie et des prières de la Semaine sainte domine le répertoire de cette époque. Le style moderne et éloquent du baroque, convenant parfaitement à ces émotions profondes, presque irrésistibles, a élaboré un vaste arsenal de possibilités expressives. Ce programme en laisse entendre quelques exemples saisissants, avec pour clous le célèbre Stabat mater à dix voix de Domenico Scarlatti et le mythique Miserere d’Allegri. De Nederlandse Bachvereniging, qui a déjà par le passé démontré à Bruges sa maîtrise du style baroque, impliquera dans ce programme un bataillon de jeunes chanteurs prometteurs.… Lisez plus

  • Avec le programme littéraire Lees meer! [Lisez plus !], la Bibliothèque publique de Bruges invite les bibliophiles à prendre du temps pour la bonne littérature au Concertgebouw le dimanche matin. Des auteurs de Flandre et des Pays-Bas dialoguent à partir de leur dernière publication. Le maître de cérémonie sonde avec les écrivains les tenants et aboutissants de leurs livres, et met en avant le plaisir de lire. À la fin de la séance, le public a la possibilité de discuter avec les auteurs et de faire dédicacer des livres.… Lisez plus